Comment l’hypnose aide à gérer la douleur

Audrey Berger Hypnose Loiret

L'histoire de Jacques, seul face à la douleur

Lors de l’un de mes précédents article la somatisation , je vous parlais de ces douleurs incessantes et récalcitrantes. si vous n’avez pas lu mon article, je vous invite à le faire, pour vous donner une idée des raisons pour lesquelles elles persistent tant.

Maintenant, je vais vous raconter l’histoire de Jacques qui a franchit le pas pour venir me voir.

Jacques à tout d’abord appeler pour avoir des renseignements sur ce qu’est l’hypnose, et connaître les bienfaits. Avant de prendre rendez-vous, nous avons échangé au téléphone pour s’assurer de son suivi médical.

Il m’explique qu’il a été opéré du genou il y a 2 mois et suite à l’opération tout allait bien, sa plait cicatrisait bien, sa prothèse ne lui faisait pas mal, tout allait pour le mieux , une évolution normale de son opération.

Jusqu’au jour, où lors d’une séance de kiné la douleur était telle qu’il a été traumatisé par la manipulation de son genou, et la douleur ne l’a plus quitté depuis ce jour. S’en est suivi une batterie d’examen pour savoir si rien n’avait été cassé. De ce côté, rien à signaler tout allait bien… Mais pourtant, Jacques continuait à avoir mal nuit et jour, et les séances de kiné devenaient un vrai calvaire. Ses nuits ne ressemblaient pas à ce qu’elles étaient auparavant. L’image et la douleur de se traumatisme revenaient le hanter sans cesse … Les calmants ne faisaient plus effet.

Il m’explique qu’il est atteint d’une Algodystrophie, une maladie rare mais douloureuse qui survient souvent après un traumatisme. Elle guérit souvent spontanément la plupart du temps mais dans un délai très variable. Il ne se voyait pas rester avec cette douleur pendant des mois ou des années, c’était trop dur d’envisager ça.

 

Qu'est ce que L'algodystrophie ou algoneurodystrophie ?

Egalement appelée syndrome douloureux régional complexe, se manifeste par des fourmillements, brûlures, douleurs intenses voire même une raideur… Sa cause est souvent difficile à trouver, et dans 20 % des cas, elle restera mystérieuse.

Algodystrophie : les causes et facteurs de risque

Il existe deux facteurs principaux pouvant déclencher une algodystrophie : un traumatisme (une fracture du poignet, une luxation, une entorse…) ou une intervention chirurgicale (opération du canal carpienopération de l’hallux valgus, chirurgies orthopédiques…).

La maladie peut aussi être en relation avec des troubles neurologiques, viscéraux, circulatoires ou infectieux : il existe des algodystrophies liées à la prise de certains médicaments, ou encore à la grossesse. Les facteurs de risque psychologiques, quant à eux, font débat. Toutefois, l’algodystrophie reste une pathologie mystérieuse puisque, dans 20 % des cas, aucune cause n’est identifiée

L'hypnose et l'algodystrophie de Jacques

Jacques m’a contacté suite au conseil de son médecin, afin de savoir si je pouvais faire quelque chose pour lui.

Après avoir pris tous les renseignements sur son parcours médical, j’ai été tout à fait honnête avec lui, et lui ai expliqué que l’hypnose pouvait aider dans la gestion de la douleur, mais que je ne lui garantissait rien sur la disparition de celle-ci.

L’hypnose n’agit pas sur la maladie mais plutôt sur le traumatisme vécu, et si la douleur est liée à ce traumatisme alors il se pourrait qu’il soit à minima soit soulagé.

La séance à eu lieu, et il s’avère que l’image du traumatisme vécu était omniprésent. Ce souvenir douloureux revenait le hanter la nuit sans cesse est revenue lors de cette séance. D’après ce qu’il me disait l’image et la douleur étaient liés, pour en finir avec ces liens négatifs de ce moment difficile, il a décidé de s’en débarrasser. 

Le retour de cette séance 2 semaines plus tard à donné ce résultat :

« Bonjour Mme Berger, La pointe douloureuse dans le genou à pratiquement disparue (sauf effort important en kiné). Concernant la sensibilité de la jambe c’est aléatoire mais moins sensible. Bonne journée. Jacques »

Conclusion

L’hypnose peut vous aider dans la gestion de la douleur, évidemment, chaque cas est différent et c’est pour cela qu’il est important d’être suivi médicalement au préalable avant d’entamer une thérapie en hypnose.

Un hypnothérapeute professionnel n’acceptera jamais de vous prendre en séance sans avoir de suivi médical, l’hypnose est un complément utile dans la gestion de la douleur et est souvent le dernier recourt lorsque plus rien d’autre ne fonctionne.

N’hésitez pas à consulter un hypnothérapeute pour vous aider,

Bien à vous

Audrey Berger

Praticienne en hypnose

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

EnglishFrenchSpanish